G.Picouet, artiste-plasticien

Bienvenue dans ma photothèque

Une architecture vulnérable, 2003-04 Parc du musée Blanes, Montevideo, Uruguay. Béton et plâtre. Diamètre 2,40 m au sol, hauteur 4,80 m. Inscription dans la couronne des fondations: «Chose commune que commencement et fin sur le circuit du cercle», tirée des aphorismes d’Héraclite et traduction en espagnol.

Une architecture vulnérable (livret)

Une architecture vulnérable (livret)

6 photos

Un livret a été édité à l'occasion de la réalisation de cette sculpture en 2009. 36p. Format fermé : 16,5cm x 11,5cm. Inclus un texte de Colette Garraud : "L'enlèvement de la dernière pierre" (traduction Anglais/Espagnol).Et des photos noir-et-blanc et couleur.